Briser les tabous : parler de sexualité avec son enfant

0

Si le sujet de la sexualité n’est pas toujours simple à aborder avec son enfant quel que soit son âge, il est essentiel de le considérer comme il est : un sujet comme un autre, qui ne doit ni être pris à la légère, ni être diabolisé…

Quand et comment aborder le sujet ?

Il est essentiel de garder en tête que les plus jeunes peuvent être amenés à se faire une idée erronée de la sexualité sur internet. Ce constat peut justifier à lui seul le fait d’aborder le sujet avec son enfant. Si des ateliers d’éducation sexuelle sont proposés au collège (voir http://www.lexpress.fr/actualite/education-sexuelle-qu-apprend-t-on-vraiment-a-l-ecole_1498729.html), il est parfois nécessaire d’amener un complément d’information. Mais alors, quand aborder le sujet ?

La réponse est simple et relativement évidente : lorsque votre enfant manifestera son intérêt. Dès son jeune âge, il vous bombardera des questions classiques : « Comment on fait des bébés ? », « Pourquoi je n’ai pas de petit frère / petite sœur ? », « C’est quoi faire l’amour ? »… En prenant soin de répondre avec un ton sérieux, vous mettrez votre enfant en confiance et vous lui permettrez de poser toutes les questions qui lui passent par la tête. Adaptez votre explication au niveau d’éveil de l’enfant. En grandissant, il saura trouver en vous une source de conseil et n’aura donc pas de mal à se renseigner avec aisance.

Non le sexe, ce n’est pas « mal » !

Sans être démagogique, adoptez un discours qui présente le sexe comme étant la manifestation physique de l’amour ! Si vous remarquez que votre ado ne se sent pas en confiance ou hésite à aborder ce sujet avec vous, n’hésitez pas à aborder le sujet de temps à autre, sans trop rentrer dans le détail ou brusquer son intimité. Par exemple, faites preuve d’humour, ou encore proposez lui des sites qui expliquent les choses avec respect. Les forums dédiés aux ados et les sites qui abordent la chose avec humour comme horizon2021.fr sont d’excellents alliés.

Partager.

Les commentaires sont fermés.